Rubrique : Société / A La Une


Le : 14 Novembre 2011

Et si l'on donnait la parole aux Français (VI)

Nicolas Sarkozy : la chute continue

62% des personnes interrogées ont une image défavorable de N. Sarkozy (baromètre mensuel Ipsos/Le Point) : Le Bulletin quotidien du 20 septembre 2011.

61% des personnes interrogées portent sur l’action du président de la République un jugement défavorable en octobre (baromètre Ipsos/Le Point des 21 et 22 octobre) : Le Bulletin quotidien du 25 octobre 2011.

56% des personnes interrogées ne font pas confiance au président de la République pour défendre les intérêts de la France face à nos partenaires internationaux dans la crise financière actuelle (baromètre BVA Orange/L’Express/France inter des 21 et 22 octobre) : Le Bulletin quotidien du 26 octobre 2011.

68% des personnes interrogées désapprouvent l’augmentation de la contribution financière de la France dans le plan d’aide à la Grèce (sondage Ifop Dimanche/Ouest-France des 13 et 15 septembre) : Le Bulletin quotidien du 19 septembre 2011.

24% : c’est la cote de confiance de N. Sarkozy qui a rechuté en octobre selon le baromètre mensuel Harris Interactive pour Le Parisien–Aujourd’hui en France : Les Echos du 10 octobre 2011.

Médias et personnel politique : la défiance s’amplifie

83% des personnes interrogées estiment que les responsables politiques ne s’occupent pas d’eux ; 69% pensent qu’ils sont « plutôt corrompus » ; 60% estiment que le fonctionnement de la démocratie n’est pas satisfaisant, soit 12 points de plus qu’il y a deux ans (enquête Opinion Way/Cevipof de fin septembre à début octobre) : Le Bulletin quotidien du 3 novembre 2011.

74% des personnes interrogées déclarent avoir accueilli avec indifférence l’annonce du retrait de J.L. Borloo pour la prochaine élection présidentielle (sondage TNS Sofres/Canal+) : Les Echos du 10 octobre 2011.

54% des personnes interrogées déclarent avoir une bonne opinion de François Hollande (baromètre mensuel Ipsos/Le Point) : Le Bulletin quotidien du 20 septembre 2011.

56% des personnes interrogées souhaitent une victoire de la gauche à l’élection présidentielle, soit autant qu’en juillet (sondage Ifop/Paris-Match des 8 et 9 septembre) : Le Bulletin quotidien du 14 septembre 2011.

44% seulement des personnes interrogées estiment que l’opposition ferait mieux que le gouvernement actuel ; cette proportion est la plus élevée chez les jeunes de moins de 35 ans, les ouvriers (61%) et les employés (enquête Ifop des 1er et 2 septembre) : Le Bulletin quotidien du 7 septembre 2011.

62% des personnes interrogées estiment que les notions de droite et de gauche « ne veulent plus rien dire » (enquête Opinion Way/Cevipof de fin septembre à début octobre) : Le Bulletin quotidien du 3 novembre 2011.

73% des personnes interrogées ne croient pas à l’indépendance des journalistes à l’égard des responsables politiques (enquête Harris Interactive/TéléStar) : Communiqué de presse Harris Interactive du 7 octobre 2011.

81% des personnes interrogées jugent la publicité envahissante ; 37% se déclarent publiphobes, soit trois fois plus que les publiphiles (sondage TNS Sofres pour l’agence Australie) : Le Monde du 28 septembre 2011.

81% des personnes interrogées ont l’intention de voter en 2012 (enquête Opinion Way/Cevipof de fin septembre à début octobre) : Le Bulletin quotidien du 3 novembre 2011.

Crise économique : les Français de plus en plus inquiets

82% des personnes interrogées se déclarent pessimistes concernant l’avenir de la situation économique en France : l’indice de moral a ainsi chuté de 36 points pendant l’été (baromètre Bva/BFM/Challenges/Avanquest des 1er et 2 septembre) : Le figaro.fr du 8 septembre 2011.

75% des personnes interrogées ne font pas confiance au gouvernement actuel pour réduire les déficits de la France (baromètre Bva/BFM/Challenges/Avanquest des 1er et 2 septembre) : Le figaro.fr du 8 septembre 2011.

75% des personnes interrogées estiment personnellement vivre « moins bien » aujourd’hui. Ce pourcentage s’élève à 81% chez les 25/49 ans, à 87% chez les employés et à 82% chez les ouvriers. C’est le plus mauvais score depuis 1981 (enquête TNS SOFRES/Association des maires des grandes villes de France) : AFP du 13 septembre 2011.

65% des personnes interrogées estiment que leurs conditions de travail se dégradent ; 59% estiment ressentir les effets de la crise sur leurs revenus (sondage TNS Sofres pour le Conseil d’orientation pour l’emploi du 3 au 12 mai) : Les Echos du 26 juin 2010.

74% des fonctionnaires estiment que la qualité du service public diminue (enquête climat social Cégos de septembre 2011) : Les Echos du 21 octobre 2011.

66% des personnes interrogées redoutent des risques de chômage pour eux-mêmes ou une personne de leur foyer (enquête TNS SOFRES/Association des maires des grandes villes de France) : AFP du 13 septembre 2011.

46% des personnes interrogées estiment que les enseignements dispensés dans les universités ne sont pas assez adaptés aux besoins du marché du travail (sondage Occurrence pour l’Institut de l’entreprise) : Les Echos du 11 octobre 2011.

66% des personnes interrogées estiment que leurs économies sont en danger dans le contexte actuel de fragilisation du secteur bancaire (sondage CSA/Les Echos des 12 et 13 septembre) : Les Echos du 15 septembre 2011.

27% des personnes interrogées déclarent « se priver souvent ou en permanence pour des raisons financières » (sondage TNS Sofres pour l’agence Australie) : Les Echos du 3 octobre 2011.

47% des dirigeants de petite et moyenne entreprise estiment que la crise va perdurer après fin 2012 (enquête Opinion Way /Challenges et i-télé du 29 août au 9 septembre) : communiqué de presse Banque Palatine du 22 septembre 2011.

54% des personnes interrogées se déclarent favorables à une politique protectionniste (baromètre CAS/les Echos de juin ) : Les Echos du 14 octobre 2011.

Michel Geoffroy
06/11/2011

Voir aussi :

Et si l'on donnait la parole aux Français ? (I)
Et si l'on donnait la parole aux Français ? (II)
Et si l'on donnait la parole aux Français ? (III)
Et si l'on donnait encore une fois la parole aux Français ? (IV)
Et si l'on donnait encore une fois la parole aux Français ? (V)

Correspondance – Polémia : 14/11/2011

Image : Nicolas Sarkozy face aux sondages défavorables

Michel Geoffroy

 Imprimer ce document

Partager cet article sur twitter

Partager cet article sur Facebook

Envoyer cet article par mail

Aidez nous à vivre libre, versez un don (66% de déduction fiscale)

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite