Rubrique : Société / A La Une / Articles recommandés


Le : 21 Octobre 2012

« Notre antenne » : Vers une télévision alternative

Polémia
Cinquième Journée d’étude de la réinformation
Face à la tyrannie médiatique : vers un grand bond offensif ?
« Nouvelles donnes, nouvelles cibles, nouveaux outils »
                                   Samedi 13 octobre 2012
                                       Intervention de Philippe Milliau

« Les enfants dès 6 ans passent en moyenne 15 heures par semaine devant la télé et les plus petits, beaucoup plus. C’est énorme ! Si la télé peut permettre à l’enfant de s’éveiller, de s’amuser, elle peut aussi rapidement être responsable d’un échec scolaire. Aux parents de contrôler, tout en acceptant le rôle de ce media dans la vie de leurs enfants. » (SOURCE : Sofamille).
Ce qui est soulevé ici est hélas un phénomène connu. Mais que dire de l’impact de la télé sur les adultes ? Philippe Milliau, dans sa présentation d’une télévision alternative, donne une partie de la réponse.
Polémia

_______________________________________________________________________________________

 

Automne 2012, un grand projet en préparation: Notre Antenne, la chaîne de toutes nos identités.

Les Français sont rarement d’accord entre eux. Mais s’il est un point sur lequel ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver, c’est sur la conviction que les médias officiels nous mentent et nous trompent. Pire : telle une prise quotidienne de drogue, ils altèrent nos facultés de jugement et d'esprit critique. Pire encore : ils concourent puissamment à l'édification de la haine de soi, de la haine de nous, de la culpabilisation de notre histoire, de nos valeurs, de notre civilisation… Or, cette haine de soi et cette culpabilisation sont les principaux obstacles qui empêchent les Français de reprendre en mains leur destin.

Face aux médias de l’oligarchie

Mais une TV libre et indépendante, qui nous ré-informe face à la pensée unique, une TV dissidente, alternative, ayant le sens de l'intérêt général, qui donnerait la parole à ceux qui aiment nos racines, notre patrie, nos identités, est-ce trop demander ?

Mieux encore : une TV qui défendrait le bon goût et le bon sens, le classicisme, qui valoriserait nos origines gréco-romaines et chrétiennes, notre créativité, nos valeurs, notre fierté, bref, une TV qui donnerait du sens, remettrait les idées à l'endroit, redonnerait des perspectives à notre peuple, le tout avec professionnalisme et talent… Est-ce imaginable ?

Eh bien oui, cette télévision-là, qui nous fera du bien au lieu de détruire notre civilisation, est en construction, et elle porte un nom : Notre Antenne.

Vers la télé connectée

L'évolution des techniques est la première bonne nouvelle : jusqu’alors, la superclasse mondiale du gros argent et des idéologues de gauche réunis verrouillait, par des autorisations d'émettre, l'accès aux médias audiovisuels. Les droits d'entrée étaient tellement onéreux que seules des puissances financières ou publiques pouvaient y faire face. C’est la paraphrase, mise au goût du jour, d’un slogan qui a jadis fait ses preuves : « TV-Paris ment, TV-Paris ment, TV-Paris est aux mains du Système mondialisant ».

La Libération est arrivée – en tout cas elle n’est plus très loin –, grâce à une triple révolution technique :

  • − La généralisation du haut débit rend possible l'existence de canaux de TV dont le signal est transmis par Internet. Plus besoin d'autorisations…
  • − De nouvelles technologies d'enregistrement et de fonds mobiles divisent les coûts et abaissent la barrière de l'argent.
  • − Les nouveaux récepteurs de télévision seront en mesure de capter les « webTV », tout comme les portables, les tablettes et toutes sortes d'écrans ; c'est ce que l'on appelle la TV connectée.

Les corsaires de la réinformation

Ainsi, Notre Antenne se place-t-elle dans le peloton de tête de la course, à la pointe de l'évolution technique. De la même manière qu’une radio libre comme Radio Courtoisie a su le faire en son temps, ou comme F-desouche l’a démontré plus récemment dans le domaine des blogs politiques, la guerre asymétrique de l’information est possible. Les corsaires de la réinformation existent. Il ne manquait à notre camp qu’un média audiovisuel : le voici en gestation. Que demande le peuple ?

Seconde bonne nouvelle : notre projet rencontre un accueil remarquable. Nous nous attendions à devoir convaincre pied à pied, mais nous réfrénons les ardeurs ! Face la chape de plomb de l'idéologie unique imposée par les médias du Système, un espace de liberté s'ouvre, où chaque esprit libre veut s’engouffrer ! Catholiques de tradition, ou agnostiques et laïcs, fédéralistes ou nationalistes, partisans de la libre entreprise ou étatistes, hommes d'ordre ou libertaires, les droites dans toutes leurs diversités mais aussi une certaine gauche patriotique savent qu'elles pourront s'exprimer, sans être blâmées, jugées ou, pire, muselées et censurées. Des dizaines de personnalités de premier plan, de journalistes professionnels et de donateurs-fondateurs soutiennent le projet. Mais ce n’est pas fini.

Les étapes de la mise en place

La conception du projet et son cadre rédactionnel sont au point. Les supports associatifs et l'équipe constitutive sont rassemblés. A titre indicatif, la TV, dès son démarrage, produira 25 heures de programme par semaine, qui seront diffusées et rediffusées en continu. Production propre, mais également reprises et traductions de programmes étrangers libérés de notre politiquement correct ; production, également, d’actualité locale enregistrée par des « journalistes participatifs », comme on dit à gauche… Sauf que, cette fois, ils seront de droite.

Télévision ouverte à toutes nos identités, Notre Antenne prévoit une grille de programmes comportant un grand nombre de débats de société, une ré-information au quotidien, des reportages sur notre France, notre art de vivre, nos familles, nos entreprises et associations, nos écoles et apprentissages, nos activités culturelles. La mise en valeur de notre histoire, nos traditions et nos philosophies seront pour une fois mises à l’honneur. Mais nous voulons aussi des jeux et documentaires, des émissions de cinéma et des divertissements… sans oublier la retransmission d'une, voire deux, messes dominicales.

Devenir donateur-fondateur de « votre antenne »

La seconde étape du projet est déterminante : il nous faut rassembler les fonds nécessaires au lancement et à la pérennité de Notre Antenne.

Nous ne nourrissons guère d'inquiétudes quant à la capacité de récolter chaque année le montant de dons nécessaires à la vie courante, voire au développement de la chaîne. En revanche, la montée progressive de la récolte de dons étant étroitement liée à celle de l'auditorat, il est impératif de disposer de fonds importants pour permettre le lancement du projet et lui donner le plus grand impact possible. C'est donc avec clarté que nous vous sollicitons pour devenir « donateur fondateur » de Notre Antenne, la première vraie télévision de droite, outil indispensable aux combats politiques et métapolitiques des vingt prochaines années. Toutes les modalités pratiques sont à disposition sur simple demande.

Vient enfin la troisième étape : le lancement et le développement de Notre Antenne. Nos concepteurs et journalistes regorgent d’idées originales et de talent ; les mettre en valeur, c'est nous assurer un succès réciproque et un impact sur la vie de notre pays. Nous allons surprendre, rendre à la France une télévision regardable par nous-mêmes, nos amis, nos enfants et petits-enfants.

L'objectif se situe par millions de téléspectateurs, de tous âges, de toutes conditions. Dans la période de grande turbulence que vit notre pays, Notre Antenne osera poser les vrais problèmes, proposer les vrais débats et favoriser la construction d’une vraie élite culturelle et intellectuelle, pour que nos enfants et petits-enfants puissent vivre dans une France telle que nous l’aimons. A cet égard, Notre Antenne sera votre antenne.

Philippe Milliau
13/10/2012

Image : pauvres enfants en route vers l’abêtissement (voir : Mon enfant est accro de la télé.)

Polémia -  21/10/2012

Philippe Milliau

 Imprimer ce document

Partager cet article sur twitter

Partager cet article sur Facebook

Envoyer cet article par mail

Aidez nous à vivre libre, versez un don (66% de déduction fiscale)

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite