Ecoracialisme (4) -/ L'insondabilité de l'origine des peuples

Frédéric Malaval, auteur du livre Ecoracialisme, non encore paru en édition, nous propose en exclusivité sur un mode toujours original son quatrième extrait. Sa grande interrogation cette fois, c’est : les races existent bien, mais que dire de l’origine des peuples ? L’auteur, tout en aiguisant l’intérêt du lecteur, le conduit au gré de ses réflexions philosophiques sur quelques pistes dont on ne devine pas l’issue.

Pseudo homoparentalité, acmé de l'antiracisme

Avec le mariage homosexuel que le pouvoir met en place s’impose la question de l’adoption d’enfants, qui va devenir de droit, par ces couples ainsi légalisés. Madame Taubira, ministresse de la Justice, a déclaré (1) : « Il n’y a pas de raison que les enfants des couples hétérosexuels bénéficient d’une sécurité juridique, tandis que les enfants d’homosexuels n’en bénéficient pas. C’est cela que nous corrigeons. ». Or, il y a bien évidemment une raison qui déborde dans l’oxymore énoncé avec tant d’aplomb. On est gêné de le rappeler, en frisant les foudres de la loi Perben II contre les discriminations à l’encontre des homosexuels : deux êtres de même sexe en couple ne peuvent pas être parents ; deux êtres de même sexe ne peuvent pas procréer et donc ne peuvent pas avoir des « enfants » ! Tout au plus, en présence d’un enfant, peuvent-ils se livrer, de façon infantile, à un jeu de rôle du papa et de la maman… Alors ?

Le Déclin français et les années 1970

Le rapport Gallois le relève dès ses premières pages : le début du déclin français date des années 1970. Pour autant il ne cherche pas à tirer quelque enseignement que ce soit de cette constatation : il s'abstient de toute allusion directe à la période extraordinairement brillante qui précédait ces années 70; et pas davantage il n'aborde les événements et décisions politiques de l'époque qui pourraient être responsables de ce déclin. (1) Or en dépit de leur ancienneté, ces années méritent grande attention. P.M.

La mondialisation a permis d'augmenter le pouvoir d'achat ? Balivernes !

Quand les ressorts pervers de la mondialisation sont dévoilés, quelques bonnes âmes s’exclament : « Oui ! mais grâce à la mondialisation, les prix baissent, le pouvoir d’achat s’améliore. Qui lutte contre la mondialisation va donc renchérir le coût de la vie des plus pauvres, dont les tee-shirts ou les jouets en plastique vaudront soudain quelques euros de plus. » Cet argument est naïf et faux.

Le Dictionnaire de novlangue (Mise à jour janvier 2013) 1/2

Le novlangue se développe et se répand à la vitesse d’un cheval au galop. Comme dans bien d’autres domaines, on assiste à une dénaturation du langage, les médias étant le gros porteur du nouveau vocabulaire. Des mots sont inventés ; on les appelait naguère néologismes et ils étaient prononcés avec réticence et presque un sentiment de culpabilité jusqu’à ce qu’ils soient entrés dans le langage courant ; d’autres perdent leur sens étymologique et, au regard de leur signification première, sont utilisés à mauvais escient. Aujourd’hui, c’est la compétition : le bobo « néologise » et rivalise avec les médias qui vendent ce nouveau vocabulaire sans retenue.

Le Dictionnaire de novlangue (Mise à jour janvier 2013) 2/2

Le novlangue se développe et se répand à la vitesse d’un cheval au galop. Comme dans bien d’autres domaines, on assiste à une dénaturation du langage, les médias étant le gros porteur du nouveau vocabulaire. Des mots sont inventés ; on les appelait naguère néologismes et ils étaient prononcés avec réticence et presque un sentiment de culpabilité jusqu’à ce qu’ils soient entrés dans le langage courant ; d’autres perdent leur sens étymologique et, au regard de leur signification première, sont utilisés à mauvais escient. Aujourd’hui, c’est la compétition : le bobo « néologise » et rivalise avec les médias qui vendent ce nouveau vocabulaire sans retenue.

C'est une crispation ? Non, Sire, c'est une révolution

Le journal Le Monde, dans son style inimitable, commente gravement un dernier sondage IPSOS Public Affairs sous le titre politiquement correct : « Les crispations alarmantes de la société française » (Le Monde du 26 janvier 2013). Mais ce sondage ne surprend que les bobos du boulevard Auguste-Blanqui. M.G.

Chaque année 45.000 Français sortent, 200.000 étrangers entrent !

Chaque année 45.000 Français sortent, 200.000 étrangers entrent ! L’INSEE a évalué pour 2011 le solde migratoire à 77.000 personnes. Le consultant indépendant Jean-Paul Gourévitch a, lui, estimé à 0,15% le rythme d’augmentation de la population d’origine étrangère résidant en France, soit plus de 100.000 personnes.
Dans une précédente étude Jean-Yves Le Gallou a contesté ces chiffres, ce qui a lui a valu une réponse de Jean-Paul Gourévitch que Polémia a publiée dans le cadre d’une amicale disputatio. Jean-Yves Le Gallou revient sur le sujet avec des arguments nouveaux et réaffirme le chiffre de 200.000 comme nombre d’entrées annuelles d’étrangers supplémentaires en France.

Florence Cassez, de retour en France, élargie et innocentée

Au cours des premiers mois de l’année 2011, l’activité diplomatique de la France, sous la houlette du président Sarkozy et de son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, s’est concentrée sur les relations avec le Mexique qui détenait en prison une ressortissante française arrêtée en décembre 2005 en même temps qu’un terrible gang de kidnappeurs.
De cette affaire de pur droit commun la France a fait presque un casus belli jusqu’à provoquer l’annulation de l’Année du Mexique en France. A l’époque Polémia a publié plusieurs articles concernant cette mauvaise farce. Nous en reproduisons un ci-après et nous invitons nos lecteurs à en relire deux autres dont ils trouveront les références en bas de page.

 

« Géopolitique de la France/ Plaidoyer pour la puissance », de Pascal Gauchon

Le livre de Pascal Gauchon Géopolitique de la France/ Plaidoyer pour la puissance était indispensable. Face à la morosité nationale et à la grande plainte de la décadence voire de l’effacement de la France il était important de porter un regard et de formuler des constats froids, objectifs et intellectuellement impartiaux sur l’état actuel de notre patrie. Pour ce faire P.Gauchon s’est livré à des recherches historiques, géographiques, économiques, politiques, fouillées et particulièrement brillantes, qui lui ont permis d’établir le bilan géopolitique de la nation française en 2012. Pour le lecteur certaines de ses vérités sont plaisantes et rassurantes à entendre.

Feu sur les médias de l'oligarchie !

                                          Polémia

                       Cinquième Journée d’étude de la réinformation
       Face à la tyrannie médiatique : vers un grand bond offensif ?
          « Nouvelles donnes, nouvelles cibles, nouveaux outils »
                                       Samedi 13 octobre 2012
                                                                 Intervention de Jean-Yves Le Gallou

 

Ce que nous allons faire aujourd’hui n’est pas convenable. Pas convenable du tout. Nous allons consacrer la journée à critiquer les médias de l’oligarchie et à proposer des solutions pour les contourner. Ce n’est pas convenable mais c’est indispensable. Indispensable pour échapper à la tyrannie médiatique. C’est d’autant plus indispensable que c’était hier impossible. Aujourd’hui c’est devenu possible, c’est donc hautement recommandable. Explications.

Auteur : Jean-Yves Le Gallou - le 16 Octobre 2012

Les journalistes en perte d'image (1/4)

                                               Polémia

                         Cinquième Journée d’étude de la réinformation
         Face à la tyrannie médiatique : vers un grand bond offensif ?
             « Nouvelles donnes, nouvelles cibles, nouveaux outils »
                                                                              Samedi 13 octobre 2012 
                                                                Intervention de Michel Geoffroy 
                                                                                   (Première partie)

Polémia publie le texte intégral de l’intervention de Michel Geoffroy, à la cinquième Journée d’étude de la réinformation, organisée par la Fondation Polémia. Etant donné sa longueur, le texte est présenté en quatre parties. En voici la première, les liens des trois autres sont indiqués en fin de la présente publication, comme l’est le Pdf regroupant l’ensemble. Polémia

Auteur : Michel Geoffroy - le 16 Octobre 2012

Les journalistes en perte d'image (2/4)

                                                  Polémia
                                 Cinquième Journée d’étude de la réinformation
            Face à la tyrannie médiatique : vers un grand bond offensif ?
                « Nouvelles donnes, nouvelles cibles, nouveaux outils »
                                          Samedi 13 octobre 2012
                                 Intervention de Michel Geoffroy
                                              (Deuxième partie)

 

Polémia publie le texte intégral de l’intervention de Michel Geoffroy, à la cinquième Journée d’étude de la réinformation, organisée par la Fondation Polémia. Etant donné sa longueur, le texte est présenté en quatre parties. En voici la deuxième, les liens des trois autres sont indiqués en fin de la présente publication, comme l’est le Pdf regroupant l’ensemble

Auteur : Michel Geoffroy - le 15 Octobre 2012

Les journalistes en perte d'image (3/4)

                                                     Polémia

                                Cinquième Journée d’étude de la réinformation
                  Face à la tyrannie médiatique : vers un grand bond offensif ?
                      « Nouvelles donnes, nouvelles cibles, nouveaux outils »
                                          Samedi 13 octobre 2012
                                                                         Intervention de Michel Geoffroy
                                                                                        (Troisième partie)

 Polémia publie le texte intégral de l’intervention de Michel Geoffroy, à la cinquième Journée d’étude de la réinformation, organisée par la Fondation Polémia. Etant donné sa longueur, le texte est présenté en quatre parties. En voici la troisième, les liens des trois autres sont indiqués en fin de la présente publication, comme l’est le Pdf regroupant l’ensemble.

Auteur : Michel Geoffroy - le 15 Octobre 2012

Les journalistes en perte d'image (4/4)

                                                         Polémia

                                   Cinquième Journée d’étude de la réinformation
                  
Face à la tyrannie médiatique : vers un grand bond offensif ?
                     
« Nouvelles donnes, nouvelles cibles, nouveaux outils »
                                                 
Samedi 13 octobre 2012
                                                                       
        Intervention de Michel Geoffroy
                                                                                                 (Quatrième partie)

Polémia publie le texte intégral de l’intervention de Michel Geoffroy, à la cinquième Journée d’étude de la réinformation, organisée par la Fondation Polémia.
Etant donné sa longueur, le texte est présenté en quatre parties. En voici la quatrième, les liens des trois autres sont indiqués en fin de la présente publication, comme l’est le Pdf regroupant l’ensemble.

Auteur : Michel Geoffroy - le 15 Octobre 2012

François Hollande et la légende de « Gorée »

Alors que le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) est en cours de pourparlers avec Matignon depuis plusieurs mois pour tenter de conclure au versement de réparations relatives à l’esclavage, François Hollande, à sa descente d’avion à Dakar, s’est laissé surprendre par une journaliste qui l’a interrogé sur les dites « réparations » que la France pourrait engager dans le dossier des traites négrières. Le lendemain à l’île de Gorée, passage obligé pour tout visiteur de marque au Sénégal, le président de la République a « rendu hommage à la mémoire des innombrables victimes de l’esclavage ». L’authenticité de la « Maison des esclaves » d’où étaient censés embarquer les esclaves pour l’Amérique et les Caraïbes est fortement contestée par certains historiens. Bernard Lugan, spécialiste du continent africain, fait le point.

Auteur : Bernard Lugan - le 14 Octobre 2012

Le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels

Polémia a déjà publié plusieurs textes traitant du projet législatif concernant le mariage entre homosexuels. Nos lecteurs retrouveront les liens en cliquant «mariage homosexuel» sur notre moteur de recherche. Un de nos correspondants, que nous remercions vivement, nous a fait parvenir la lettre que Mgr Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, a adressée à ses fidèles. Les raisonnements développés dans cette lettre, qui tranchent avec ce que nous avons pu lire jusqu'alors nous ont paru intéressants.

Auteur : Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes - le 14 Octobre 2012

Honneur aux soixante-dix !

Soixante-dix députés ont osé voter contre le TSCG.
Soixante-dix sur cinq cent soixante-huit votants, c’est peu.
Soixante-dix contre quatre cent soixante-dix-sept qui ont voté pour, c’est peu.

Mais soixante-dix qui, venant de tous les horizons politiques, ont osé se dresser contre les consignes d’état-major, contre l’intense pression médiatique, contre le conformisme, contre les petits calculs politiciens, contre la lâcheté servile, cela, en vérité, fait beaucoup.

Auteur : Jacques Sapir - le 10 Octobre 2012

Pensée militaire - La désinformation (4e partie)

Les opérations de désinformation récentes à l’encontre de l’armée française ont marqué les événements tragiques d’Ouvéa (mai 1988) et du Rwanda (été 1994) (1). Elles restent sans commune mesure avec celles de la guerre d’Algérie. Un demi-siècle après la fin de la décolonisation dramatique de cette partie du Maghreb, les plaies demeurent à vif en raison des contrevérités entretenues méthodiquement. Depuis cinquante ans, la repentance à tout prix alimente des discussions enflammées qui mortifient les rapatriés d’Algérie, les Harkis et les militaires. MK

Auteur : Michel Klen - le 10 Octobre 2012

Les médias de l'oligarchie entre glaciation et débâcle

Où en est la bataille médiatique ? Réponse Place Saint-Georges à Paris, samedi 13 octobre, à la cinquième Journée de la réinformation de Polémia : « Face à la tyrannie médiatique, pour un grand bond offensif ». Avec Jean-Yves Le Gallou, Michel Geoffroy, Benjamin Dormann (Ils ont acheté la presse), Yves Le May (Novobreizh), Philippe Milliau (Notre Antenne) et Claude Chollet (Observatoire des journalistes et de l’information médiatique). Face à la tyrannie médiatique, pour un grand bond offensif, rendez-vous à Paris, dans les salons Dosnes-Thiers, à partir de 9h30, métro Saint-Georges.

 Pour s’inscrire :

http://www.polemia.com/article.php?id=5064

Auteur : Polémia - le 09 Octobre 2012

Terrorisme : « Le cas Merah a fait sauter un verrou psychologique important »

Il aura fallu une conjonction d’événements graves pour que les autorités et notamment la police se réveillent. Le culte des banlieues s'estompe : on découvre que les apprentis terroristes y naissent, y grandissent et opèrent. Le ver est dans le fruit. Un professeur à l’université de Toulouse donne quelques explications à ce nouveau phénomène.

Auteur : Mathieu Guidère - François Béguin - le 09 Octobre 2012

Et si nous, Européens de souche, nous nous faisions respecter ?

Le 15 octobre 2012, Houria Boutelja, porte parole du Parti des indigènes de la République, comparaîtra devant la cour d’appel de Toulouse, sur appel formulé par le Parquet et l’AGRIF (Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française), à la suite d’une relaxe qu’elle avait obtenue du tribunal correctionnel de la même ville. En effet l’AGRIF l’avait poursuivie pour « injure raciale » pour avoir employé, lors d’une émission de télévision, le terme « souchiens » pour désigner les Français de « souche ».
A l’heure où l’on parle beaucoup de « racisme anti-français », cette instance tombe à pic. On peut imaginer que Jean-François Copé et ses contradicteurs attendent avec intérêt la décision qui sera rendue par la cour d’appel. D’ici là, Michel Geoffroy, avec son style badin et incisif, incite les Européens de « souche » à reprendre la main et à se faire respecter.

Auteur : Michel Geoffroy - le 08 Octobre 2012

Marseille rate la BAC - Entre République bananière et Chicago

Marseille ne fait plus rire personne. La ville de la galéjade est devenue un symbole de la diversité, puisque c’est un mot à la mode, des dégénérescences françaises. Quand le Paris-Dakar pouvait encore se dérouler en Afrique, dans une autre époque, puisque maintenant il a été chassé par les extrémistes musulmans en Amérique latine, on s’amusait d’une blague. « Quelle est la première étape africaine du Paris-Dakar ? Marseille bien sûr ».

Auteur : Jean Ansar - le 07 Octobre 2012

« Sauver les démocraties en Europe » : la pensée du président tchèque Vaclav Klaus

Les dirigeants politiques européens sont dans l’ensemble d’une grande médiocrité intellectuelle et morale. Président de la République tchèque depuis 2003, Vaclav Klaus est l’exception qui confirme la règle. Homme d’Etat courageux, Vaclav Klaus combat le politiquement correct. Attaché à la spiritualité européenne, Vaclav Klaus ne la confond pas avec l’Union européenne dont il dénonce l’ingénierie sociale. Intellectuel brillant, le président tchèque développe la pensée d’un libéral traditionaliste dans son dernier ouvrage : Sauver les démocraties en Europe qu’Abbon présente aux lecteurs de Polémia.

Auteur : Abbon - le 05 Octobre 2012

Robert Ménard lance le site d'information « Boulevard Voltaire »

Il y a un an Polémia recevait Robert Ménard lors de sa quatrième journée d’études de la réinformation, consacrée aux « Blogs dans la guerre médiatique ». « Le Monde » (banque Lazard) avait alors publié un article pour le dissuader de venir. Ménard n’avait pas plié. Il avait alors fustigé le conformisme des « 100 à 200 journalistes qui comptent ». A la rentrée 2012, Ménard a été privé de toute tribune à la radio et à la télévision. Il rebondit en créant un site d’information avec la participation de Bernard Lugan et Michel Cardoze, Jean Sévilla et Christophe Lagarde, Nicolas Gauthier et Vladimir Fédorowski et bien d’autres esprits libres. L’essayiste Dominique Jamet, ancien patron de la Bibliothèque de France, explique le projet de Boulevard Voltaire : le cercle des empêcheurs de penser en rond.

 

Auteur : Dominique Jamet - le 04 Octobre 2012

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite