Rubrique : Politique

Les Français ont toujours la parole et l'oligarchie ferait bien de les écouter

Chacun le sait, la démocratie française est malade. Les Français, constate-t-on à chaque élection, se détournent de la politique et les taux d’abstention augmentent de scrutin en scrutin. Fracture sociale ? Le mot a été prononcé pour la première fois par Jacques Chirac en 1995, lors de la présidentielle de l’époque. Aujourd’hui, on parle surtout d’une fracture entre peuple et élites. Des explications ? Il y en a plusieurs ; Michel Geoffroy nous en donne certainement la plus marquante, avec quelques chiffres : que l’oligarchie n’écoute pas les citoyens ?

Auteur : Michel Geoffroy - le 04 Novembre 2012

La préférence nationale et la République : un regard historique

La préférence nationale et la République sont-elles compatibles ? Tous nos politiciens, unanimement imprégnés de cosmopolitisme, répondent non. Selon eux, l'idée républicaine proscrit toute disposition qui privilégierait les Français et exige que, sur notre territoire, étrangers et Français soient traités identiquement : la préférence nationale ne serait donc pas compatible avec la République. Telle est la croyance politico-médiatique ! Mais cette vulgate repose sur l’ignorance. Elle est dépourvue de tout fondement historique. Voici l’analyse rigoureuse et incontestable de Pierre Milloz. Ou comment les faits démentent l’idéologie dominante.

Auteur : Pierre Milloz - le 31 Octobre 2012

La repentance ça suffit !

Mauvaise nouvelle : la secte des repentants est de retour ! Elle se faisait plus discrète depuis quelque temps, élections obligent. Mais, une fois les électeurs rentrés à la niche, elle met un malin plaisir à réapparaître. François Hollande a ainsi découvert que la France devrait avoir honte de la « sanglante répression » du 17 octobre 1961, comme elle devrait aussi se repentir de la traite négrière après que l’intéressé se fut rendu au Sénégal. Il paraît que les membres d’une communauté noire autoproclamée souhaiteraient en conséquence bénéficier d’un droit à réparation qui ne soit pas seulement morale.

Auteur : Michel Geoffroy - le 29 Octobre 2012

Pourquoi l'échec de la droite ? (2/2)

                Communication de J. Violette, à la XXVIIIe Université annuelle
                                               du Club de l’Horloge
                         dont le thème général est « L’union de la droite »
                                            dimanche 21 octobre 2012
                                                   (Deuxième partie)

Auteur : J. Violette - le 27 Octobre 2012

Pourquoi l'échec de la droite ? (1/2)

                    Communication de J. Violette, à la XXVIIIe Université annuelle
                              du Club de l’Horloge, dont le thème général est
                                                 « L’union de la droite »
                                                dimanche 21 octobre 2012
                                                       (Première partie)

Auteur : J. Violette - le 27 Octobre 2012

Quelle majorité pour une droite plurielle ?

Résumé de la communication de Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia, à la XXVIIIe Université annuelle du Club de l’Horloge, dimanche 21 octobre 2012

Auteur : Jean-Yves Le Gallou - le 24 Octobre 2012

36 300 journalistes de gauche

Une voix s’est élevée à l’UMP pour demander au Groupe France Télévisions d’embaucher des polémistes de droite dans un souci de rééquilibrage politique. Reprocher aux bonnes consciences de gauche de pratiquer la discrimination éditoriale : quelle jubilation ! Bien sûr, je n’accepterai jamais d’être engagé sur une chaîne publique par la seule grâce d’une politique de quotas (« Prenez Brunet, par compassion. Donnez-lui une petite chronique par charité républicaine. »). Mais pour être honnête, cette requête de l’UMP m’a donné du baume au cœur.

Auteur : Eric Brunet - le 23 Octobre 2012

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite