Rubrique : Société

Actualité de la question familiale

Jadis légitimement choyée par l'Etat, la famille est aujourd'hui confrontée à une crise de défiance de la part des institutions.
Modèle en crise, avec l'effacement de la famille nucléaire devant la montée des familles recomposées ou couples homosexuels, dans le sillage libertaire des années soixante-dix. L'avènement du PACS, la légitimation chez nos voisins néerlandais et scandinaves du mariage homosexuel suscitent la revendication corollaire de l'homoparentalité, que la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme ne parviendra sans doute plus longtemps à contenir.

Auteur : - le 31 Mars 2003

« Le Monde » ? Une tyrannie médiatique illégitime !

Il aura fallu deux cents ans pour imposer la liberté de la presse, il faut maintenant se battre contre la presse pour être libre »
Jacques Muglioni.


Plus de deux semaines après sa sortie en librairie et sa critique dans la Lettre de Polémia du 28 février, l’ouvrage de Pierre Péan et Philippe Cohen « La face cachée du Monde : du contre pouvoir aux abus de pouvoir » continue de secouer la classe dirigeante française.
C’est un livre qu’il fa

Auteur : - le 11 Mars 2003

Culpabilisation autochtone et immigration musulmane

L'époque contemporaine étant marquée par une rapide afro-islamisation du Vieux Continent, on ne peut écarter l'hypothèse d'une géopolitique des mouvements migratoires ayant des populations musulmanes pour vecteur. D'autant que l'histoire de l'Islam est intimement liée à celle des phénomènes migratoires de populations musulmanes en terre non-musulmane et aux acteurs qui les ont favorisés.

Cette hypothèse supposerait que le monde musulman y trouve un intérêt et que, pour des raisons diverses, certaines minorités hexagonales influentes en tirent elles aussi des bénéfices.

D

Auteur : - le 01 Mars 2003

Le Monde mis à nu

« Attaquez-vous au Monde et les images noires du bannissement s'accumuleront au-dessus de votre tête », prévenait récemment Daniel Carton dans son impertinent essai sur les pratiques inavouables (mais avouées maintenant) des journalistes politiques (1).
Michel Legris, journaliste au Monde de 1956 à 1972 peut en témoigner, lui qui fut réduit au chômage et au silence pour avoir publié un brûlot dans lequel il dénonçait les méthodes d'un journal longtemps vanté dans les allées de tous les pouvoirs (2). Legris avait déjà soulevé un couvercle sous lequel, depuis des années, s'accumulaient bie

Auteur : - le 25 Février 2003

« Nouveaux réactionnaires » : la fin de l'hégémonie intellectuelle de la gauche ?

À première vue, l'année 2002 aura été marquée par le triomphe, à la romaine, de la pensée unique dans la vie politico-médiatique, avec son apogée orwellien de l'entre deux tours de la présidentielle, et ses flots de "mutins de panurge"(1) défilant à l'appel de la cléricature politiquement correcte et meuglant les slogans convenus de l'intelligentsia de gauche.
Mais cette apparente domination des "maîtres-censeurs"(2) pourrait bien s'avérer être une victoire à la Pyrrhus tant leur mainmise idéologique semble avoir été ébranlée, en même temps, dans le monde intellectuel et journalistique, no

Auteur : - le 20 Février 2003

La liberté d'expression sous le boisseau

La liberté d'expression, la liberté de la presse et de l'édition sont-elles menacées aujourd'hui en France ? Oui, assurément si l'on en juge par le nombre de procès apparus récemment dans la République des lettres (Fallaci et Houellebecq pour les plus récents) et par les réactions suscitées chez certains chiens de garde de la pensée unique par les livres de Robert Ménard et de Daniel Carton qui ont osé malmener certains tabous et bouleverser des dogmes bien établis.

Une furieuse envie de pénal

Le juridisme s'est peu à peu introduit dans le monde littéraire, de manière

Auteur : - le 15 Février 2003

Intellos, Houellebecq et nouveaux réactionnaires

J'ai lu quelque part que la moitié des livres édités étaient commis par des journalistes. C'est sans doute un peu exagéré mais ça ne m'étonne pas. Le petit milieu tourne en rond, se regarde le bide plein d'aise… "Je parle de tes produits dans ma feuille et tu m'édites mon pote… D'accord, viens bouffer ce soir, y'aura des ortolans"… Tous mariés, concubinés, copinés de 68, qui s'entr'écrivent dans leurs torchons respectifs, entre deux partouzes militantes, germanopratines. Un peu décatis, tout de même, mais encore aux commandes, les intellectuels rose bonbon, les tontons libérateurs d'eux-mêmes,

Auteur : - le 12 Février 2003

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite