Rubrique : Société

Temps médiatique, temps administratif, temps politique

Le temps médiatique est de plus en plus court. Il vit au rythme d'images renouvelées sans cesse plus rapidement et chargées d'émotion. Seul l'instant compte mais il est fugitif.

Le temps administratif est de plus en plus long. La réalisation d'une réforme ou la mise en œuvre d'une action est de moins en moins rapide car :
Le fonctionnement des grandes administrations est de plus en plus complexe ;
Tout action (ou tout changement) est soumis aux bons vouloirs du pouvoir judiciaire et du pouvoir syndical (qui s'appuient d'ailleurs sur le pouvoir médiatique) ;
L'intérêt général pa

Auteur : - le 25 Janvier 2003

Rébellion ou sujétion ?

On évoque de plus en plus les formes dites "alternatives" de contestation des institutions. De fait, les partis politiques et les syndicats, par leur vocation, leur manière d'agir et de penser, semblent réellement à des années-lumière des préoccupations des citoyens.
Le faible taux de participation aux dernières élections prud'homales de décembre dernier, et l'abstention massive qui caractérise les scrutins politiques, conduisent à s'interroger sur la viabilité des circuits traditionnels de contribution active à la vie démocratique.
Mais les autres modes d'expression, notamment ceux se

Auteur : - le 30 Janvier 2003

Ralentissement démographique et immigration

Le discours dominant qui encourage la dénatalité d’origine européenne culpabilise dans le même temps les peuples à faible natalité. Le message qui leur est donné est implicitement le suivant : « Vous avez bien besoin de l’immigration puisque vous ne faites pas assez d’enfants », sous-entendu les peuples prolifiques ont vocation à remplacer ceux qui le sont moins.

En fait les différentiels démographiques s’expliquent largement par les différences de niveau de civilisation

Auteur : - le 25 Janvier 2003

Les impostures du discours républicain

Jamais on a autant parlé dans le discours officiel - qu'il soit politique, médiatique ou judiciaire - de la « République » et des valeurs « républicaines ».

Mais si la République est plus que jamais une théorie professée, c'est de moins en moins une théorie d'usage.

La République : vertus proclamées, principe bafoué

1. Selon la Constitution (et ses gardiens intangibles qui combattent toute décentralisation), « la République est une et indivisible », mais la réalité de la France actuelle est qu'elle est « diverse et communautarisée ».

2. La République n'est plus l

Auteur : - le 17 Janvier 2003

Vers la communautarisation des Euros-français ?

Point de départ : Que cela plaise ou non la communautarisation est en marche en France. On peut la combattre dans son principe, cela n’empêche ni la progression des commerces et des quartiers chinois, ni la multiplication des mosquées, ni l’islamisation des banlieues. La question qui se pose est de savoir s’il n’est pas désormais nécessaire d’agir pour accélérer à son tour la communautarisation des Euros-français, ces Français de civilisation européenne, encore majo

Auteur : - le 15 Janvier 2003

Nouveaux moyens de communication et de persuasion

La suprématie mondiale ne repose plus uniquement sur la maîtrise d'un outil militaire omnipotent. La mise en œuvre de cet outil dépend de choix politiques, eux-mêmes dictés par des considérations idéologiques et/ou mercantiles. Or, de nos jours, c'est le système médiatique qui conduit ces changements. Détenir, créer, diffuser de l'information, vraie ou fausse, c'est se réserver le droit suprême de dire le "bien" et le "mal". C'est dire aux peuples, aux pauvres

Auteur : - le 15 Janvier 2003

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite