Rubrique : Economie

Angela Merkel est-elle en train de vendre l'Europe à la Chine ?

En voyage à Pékin, la chancelière allemande semble vouloir rouvrir le dossier du financement de l'Europe par la Chine. Aurait-elle oublié les contreparties exigées, et leur rejet par les Européens ?

Auteur : Antoine Brunet - le 08 Février 2012

L'immigration du point de vue de la science économique : coût social versus avantage privé

Le discours médiatique sur les bienfaits de l’immigration repose sur une série d’approximations et de mensonges. Yvan Blot présente ici un point de vue économique critique. Il souligne les conséquences sociales et économiques de salaires tirés à la baisse, au détriment de l’innovation et de l’équilibre des comptes sociaux. Si certains avantages de l’immigration sont privatisés, ses inconvénients sont, eux, collectivisés : un point sur lequel reviendra le colloque de l’Institut de géopolitique des populations sur « Peut-on raisonnablement calculer le coût de l’immigration ? », le 16 février prochain.

Auteur : Yvan Blot - le 08 Février 2012

La Banque de France se lance dans une cité musée de l'économie

La Banque de France s’ennuie. La Banque centrale européenne et ses 2.000 employés l’ont déjà privée de ses rôles les plus prestigieux et les plus intéressants : fixer les taux d’intérêt et décider de l’alimentation du marché en liquidités. Alors elle cherche à s’occuper. D’abord avec le suivi des ménages surendettés, maintenant avec un projet beaucoup plus amusant, la création de la « Cité de l’économie et de la monnaie » dans un prestigieux hôtel particulier parisien. Mais quand l’urgence est à la réduction des dépenses publiques, est-il acceptable d’en engager de nouvelles ?

Auteur : Philippe François - le 04 Février 2012

L'Inde paie en or le pétrole qu'elle achète à l'Iran pour contourner l'embargo américano-européen : le monde multipolaire est en marche !

Une délégation indienne s’est rendue en Iran pour mettre au point les modalités de paiement du pétrole iranien en fonction de l’embargo imposé à l’Iran par les USA et l’Europe. (L’Inde importe pour $12 milliards de pétrole iranien par an, soit 12% de sa consommation.) Le résultat est le choix de l’or pour ce paiement, selon DEBKAFile du 23 janvier 2012

Auteur : Dedefensa.org - le 30 Janvier 2012

Après la perte du triple A de la France

Les Américains ont une expression très plaisante pour désigner aimablement ce genre de situation : « He had it coming » que l’on peut traduire par : « C’est bien fait » ou « Il l’a bien cherché ». En effet, la décision de Standard and Poor’s, lourde de conséquences, sanctionne, qu’on le veuille ou non, - car c’est bien d’une sanction qu’il s’agit - l’échec d’un homme, d’une stratégie, et la ligne de conduite adoptée pour gérer les affaires de l’Etat.

Auteur : Yves Marie Laulan - le 19 Janvier 2012

Regard écologique sur la dette souveraine (1/2)

Loin d'être financière, la crise de la dette souveraine a des causes écosystémiques. C’est un symptôme. Son origine est que de plus en plus de gens s'accaparent des rentes capitalistiques, salariales ou sociales sans contrepartie écosystémique. Par analogie avec la terminologie des économistes dits classiques, leurs contributions sont stériles. En France, les prélèvements obligatoires étant à des niveaux très élevés, ce modèle ne peut fonctionner qu'en recourant à la dette pour financer les rentes des protagonistes aux activités stériles.

Auteur : Frédéric Malaval - le 02 Janvier 2012

Regard écologique sur la dette souveraine (2/2)

Frédéric Malaval poursuit son analyse sur les causes écosystémiques de la dette et donc de la crise. Selon ses conclusions, une approche écologique de nos sociétés permet d’éclairer les enjeux.

Auteur : Frédéric Malaval - le 02 Janvier 2012

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite