Rubrique : Géopolitique

Bataille des mémoires : à l'applaudimètre de l'émotionnel, les « colonisés » seront toujours vainqueurs face aux « colonisateurs »

Lors de sa visite officielle en Algérie les 19 et 20 décembre derniers, le président de la République a estimé que la colonisation française en Algérie avait été « brutale et injuste ». Gérard Longuet a expliqué quant à lui que « si elle était injuste, elle constituait, au regard de ce qu'était la société traditionnelle ottomane, un véritable progrès ».
Interrogé par Jean-Benoît Raynaud pour Atlantico, l’africaniste Bernard Lugan donne son point de vue.

Auteur : Jean-Benoît Raynaud - le 28 Décembre 2012

La grande Albanie : un projet américain contre le monde orthodoxe ?

Mercredi dernier, le premier ministre albanais Sali Berisha a prôné l’octroi de la nationalité albanaise à tous les Albanais, où qu’ils résident. Cette déclaration a été faite lors d’une visite de la ville de Vlora où l’indépendance de l’Etat Albanais a été prononcée, il y a juste 100 ans. A l’époque l’Albanie venait tout juste de se libérer du joug ottoman.

Auteur : Alexandre Latsa - le 10 Décembre 2012

Où vont la Syrie et le Moyen-Orient ?

Aymeric Chauprade, vient de donner une interview au Quotidien de la Jeunesse de Chine  sous le titre : « L’énergie, but inavoué des Etats-Unis et de l’Europe en Syrie. » C’est le thème qu’il a développé lors de sa conférence à Saint-Domingue le 27 novembre dernier, dont on trouvera le texte ci-après. Dans une brillante analyse, il a très clairement expliqué les différents aspects des événements de Syrie, leurs causes et leurs effets, sans omettre la nature réelle du lien entre le dollar et le pétrole ni les déboires qu’encourraient les Etats-Unis si ce lien venait à être rompu. Quant à la Syrie, il démontre le rôle stratégique – que les Européens focalisés sur la tragique guerre civile ignorent généralement – que ce petit pays « joue dans les logiques pétrolières et gazières au Moyen-Orient ». La démonstration est imparable !

 

Auteur : Aymeric Chauprade - le 09 Décembre 2012

Le terrorisme monte encore d'un cran en Syrie / L'ONU se prononce sur le statut de la Palestine

Il n’est pas coutume à Polémia de traiter l’actualité à chaud, au jour le jour – ce n’est pas sa vocation. Néanmoins, le Proche-Orient est actuellement témoin de deux situations évolutives : hier, une série d’attentats mortels en Syrie ; aujourd’hui, le vote à l’ONU d’un statut pour la Palestine. Nous reproduisons ici les commentaires de l’équipe du Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie qui a développé ce matin même ces deux questions.

Auteur : Radio Courtoisie - le 29 Novembre 2012

Mali : l'indécision française peut-elle déboucher sur la création d'un « Sahélistan » ?

Il y a quelques jours, nous apprenions l’enlèvement d’un ressortissant français au Mali. Ce rapt, revendiqué par un groupe islamiste armé, le Mujao, porte à sept le nombre de nos concitoyens détenus au Sahel. Ce nouvel événement n’incite pas la France à sortir de son indécision entre solution politique ou diplomatique et solution militaire pour la reconquête du nord du pays. En revanche, les risques de contamination du conflit armé dans les pays voisins se précisent pour déboucher sur un nouveau « Sahélistan » historique. L’africaniste Bernard Lugan fait le point.

Auteur : Bernard Lugan - le 28 Novembre 2012

La sécession en Catalogne ou les maux du nationalisme chauvin

La Catalogne, la Flandre, l’Italie du Nord, l’Ecosse sont tentées par le séparatisme. Correspondant de Polémia à Madrid, Javier R. Portella s’interroge à propos de la Catalogne : au moment où les peuples européens sont victimes d’une substitution de population, l’animadversion à l’égard du voisin le plus proche est-elle la priorité ?

Auteur : Javier R. Portella - le 26 Novembre 2012

Barack Hollande et François Obama : la « post-démocratie » ethnique en marche

La réélection de Barack Obama et l’élection de François Hollande présentent d’inquiétantes similitudes malgré la dissemblance des systèmes et des traditions politiques respectives.

Auteur : Michel Geoffroy - le 13 Novembre 2012

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite