Rubrique : Médiathèque

«Un Ailleurs européen - Hestia sur les rivages de Brooklyn» de Jure Vujic

« La tradition est inversée. L’Europe ne raconte plus l’Occident. C’est l’Occident qui conte l’Europe. La marche en avant des proto-iraniens, peuples de cavaliers vers leur foyer “européen”, la “hache barbare” du peuple des demi-dieux hyperboréens, Alexandre, Charlemagne, Hohenstaufen, Charles Quint, Napoléon ne font plus rêver. L’Occident hyperréel sublimé, le mirage du “standing”, du bonheur à la carte est le songe éveillé et névrotique du quart-monde favellisé, d’un imaginaire tiers-mondiste “bolly-woodisé”.»

Auteur : Edouard Largny - le 26 Octobre 2011

« Addiction générale » de Isabelle Sorente / Contre la dictature des chiffres : le monde n'est pas une addiction

Tous les jours des chiffres. Même dans le secteur social et humain, il est question de quantitatif. Quel est le chiffre de votre « file active » ? Combien de contrats d’insertion par mois ? C’est la tyrannie du nombre. Et plus encore la tyrannie du calcul. Tout se compte, s’évalue en nombre. Le corps se réduit à son poids, l’intelligence se réduit à la mesure de sa performance. Isabelle Sorente, polytechnicienne, femme de théâtre et aussi amateur de voltige aérienne a consacré un livre à ce phénomène. « Compter, toujours compter, les heures, les minutes, c’est ce qui nous perd ». Le titre du livre : Addiction générale. Un titre un peu trompeur.

Auteur : Pierre Le Vigan - le 06 Octobre 2011

« La gauche et la préférence immigrée » de Hervé Algalarrondo / Un journaliste du « Nouvel Obs » tacle les bobos

Dans son dernier livre, le journaliste Hervé Algalarrondo dénonce le fait que la gauche ait abandonné la classe ouvrière au profit des immigrés. Une stratégie politique qui symbolise la « boboïsation » d'une gauche en rupture avec le peuple.

Auteur : Tefy Andriamanana - le 04 Octobre 2011

« Défendre la démocratie directe / Sur quelques arguments antidémocratiques des élites suisses » de Antoine Chollet

Ce petit livre est fort intéressant. L’auteur est un enseignant de gauche français installé en Suisse qui constate que les nouveaux ennemis de la démocratie directe sont à gauche. En effet, une campagne a lieu actuellement en Suisse pour « encadrer » la démocratie directe accusée de menacer les droits de l’homme ! On reproche à celle-ci les résultats des référendums contre l’adhésion de la Suisse à l’Union européenne, sur l’interdiction de construire des minarets, sur l’expulsion automatique des criminels étrangers notamment.

Auteur : Yvan Blot - le 25 Septembre 2011

« Rouges » et « fascistes » sans haine ni rancune : le témoignage édifiant d'un enfant de la Guerre d'Espagne

Polémia a reçu récemment de l’historien espagnol, Arnaud Imatz, contributeur occasionnel du site, un message émouvant, accompagné d’un article, écrit en novembre 2006, qui donne un éclairage peu connu de certains des événements qui se sont déroulés en Espagne durant la Guerre civile de 1936 à 1939.
L’heure est à la « diabolisation » et à la réécriture de l’histoire. L’Espagne de Zapatero n’y échappe pas. La bien-pensance y oppose les « bons » (les « Républicains ») et les « méchants » (les « Fascistes »).
La réalité fut plus complexe.

Auteur : Arnaud Imatz - le 25 Septembre 2011

« La fabrique du temps nouveau » de Jean de Maillard

Jean de Maillard, inspecteur du travail dans les années 1970 puis magistrat spécialisé dans la criminalité financière, répond dans La fabrique du temps nouveau aux questions de Karim Mahmoud-Vintam, éditeur de Temps présent. Une analyse en profondeur de la mondialisation financière dans ses attendus et ses conséquences. Henri Dubost fait le point pour Polémia.

Auteur : Henri Dubost - le 22 Septembre 2011

Entretien avec Dominique Venner, « Le Choc de l'Histoire. Religion, mémoire,identité » Propos recueillis par Laure d'Estrée

Dans un nouveau livre, Dominique Venner affirme que le monde, la France et l’Europe sont entrés dans une époque inédite. Le moment, dit-il, va venir pour les Européens de répondre à de mortels défis. À quelles conditions ?

Auteur : Laure d'Estrée - le 14 Septembre 2011

 

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir. Lire la suite